ADAF asbl

Communiqué N°4

06/11/2008 21:00

L'avis du procureur du Roi

Une première victoire importante a été obtenue aujourd'hui. L'avis du Procureur du Roi, désavouant de façon implacable notre gouvernement et BNP Paribas, a été reçu comme une douche froide par l'armada d'avocats représentant Fortis, la SFPI et la banque française. A la fin de l'intervention du Procureur, il devenait palpable qu'une brèche avait été ouverte dans leur système défensif. En terminant leurs plaidoiries par une nouvelle démonstration de mauvaise foi, ils ne semblaient plus guère convaincus et furent fort peu convaincants. Mais que l'on ne s'y trompe pas, les hostilités ne font que commencer et il faut plus que jamais s'unir et rassembler le plus grand nombre possible d'actionnaires de Fortis au sein d'un organe indépendant. Pour conclure, il faut rappeler que la vraie question posée par l'affaire FORTIS n'est pas liée à la crise financière mondiale, mais à un problème essentiel dans une démocratie : sommes-nous toujours dans un Etat de droit ?



Tous les communiqués