ADAF asbl

Communiqué N°7

10/11/2008 16:30

L’ADAF demande la démission du Premier ministre

En tentant d’influencer la Justice et mettant ainsi en cause la séparation entre le pouvoir politique et le pouvoir judiciaire, le Premier ministre a clairement franchi une ligne rouge. Il met aussi gravement et de manière irresponsable en péril l’avenir de FORTIS en créant un véritable climat de panique chez les clients comme chez les épargnants alors que son rôle consiste à gouverner et pas à menacer. Deux questions s’imposent donc : Sommes-nous encore oui ou non dans une démocratie ? Si oui, un Premier ministre qui s’exprime de la sorte est-il encore à sa place ? Nous pensons qu’il serait logique que Monsieur Leterme présente sa démission au Roi. Les partis politiques de ce pays doivent prendre immédiatement position sur les propos de Monsieur Leterme. Leur silence équivaudrait à cautionner de pareilles déclarations.



Tous les communiqués